Eben-Ezer implique les autres dans sa lutte pour le bien.

 

En 1972, le Collège Eben-Ezer a vu le jour à l’initiative de l’église Eben-Ezer pour répondre aux pressions si fortes de la demande des jeunes Gonaïviens, ces jeunes qui étaient en grand nombre sur le pavé. Le lycée des jeunes filles et celui des garçons étaient archicombles et il leur manquait les classes terminales. Le Collège congréganiste Immaculée Conception, la 3e institution d’enseignement secondaire d’alors, était dans une situation similaire et identique à celle des lycées. Sa capacité d’accueil était limitée et il lui manquait les classes terminales.

Le collège Eben-Ezer a débuté  avec un effectif de 6 élèves face à 5 professeurs. Il a terminé sa première année de fonctionnement avec 2 élèves et toujours 5 professeurs. La deuxième année, l’effectif a passé de 2 à 150 élèves. Aujourd’hui, il compte à son actif plus de 900 élèves. Le secret d’Eben-Ezer dès le commencement est d’impliquer les autres dans sa lutte pour le bien.

Eben-Ezer existe pour ses membres et non l’inverse :

24  des premiers étudiants avaient décidé de partager la vie avec Michel et déménagé dans une partie du local du collège qu’il occupait. L’amour a suscité la foi. Nombreux étaient les défis matériels et sociaux mais cette petite armée, puissante par sa conviction, a déplacé les montagnes les unes après les autres. Leurs besoins en nourriture ont suscité l’acquisition des premiers hectares de terre à Savane Désolée. Ils ont construit de leurs mains la route Fraternité qui traverse le campus de la Mission Eben-Ezer. Ils ont créé une école à Savane Désolée, là où il n’y en avait point. Puis, Eben-Ezer a résolu le problème de la 2e classe terminale de la ville des Gonaïves. Le lycée Geffrard (des garçons) a automatiquement suivi.

« Pour être suivi, il faut courir plus vite que les autres »

 

L’Université Chrétienne d’Haïti (UCH) fondée en 1979 par la Mission Eben-Ezer est la première université privée haïtienne reconnue en Haïti. La Mission Eben-Ezer a pris automatiquement les dimensions de l’UCH, qui nous entraîne vers de nouveaux rivages. Pour chaque faculté qu’on veut créer, elle exige de penser à un champ d’application.

Haïti souffre d’un mal dénommé incapacité d’absorption. Partout dans les cercles politiques, religieux, comme dans tous les domaines, c’est à peu près le même refrain.Nous regardons le monde avec des yeux sentimentaux, implorant la miséricorde et la pitié des autres peuples. Il faut absolument jeter “un pont entre la pitié et l’amour » dans nos relations avec le reste du monde.C’est dans ce but que la Mission Eben-Ezer des Gonaïves a conçu son service technique d’entraide (STEM) dès les années 1980. Connu sous des noms différents et prenant des couleurs et des formes variées au cours des années, le STEM continue de faire son petit bonhomme de chemin en poursuivant une seule finalité : celle de forger une identité à l’Homme haïtien, et de le pousser définitivement sur la voie de l’entreprenariat et du partenariat.Cette documentation est un tissu d’expériences qui pourra servir de guide à plus d’un dans les étapes qui permettront à l’Homme haïtien de passer du savoir au savoir-faire.

Pastor Michel Morisset; President of Eben-Ezer Mission

L’Education, le catalyseur privilégié :

 

L’éducation participative à Eben-Ezer prend la forme de débats, de brassage d’idées, de médiation, de partage etc. en dehors des salles de classe. On devient professeur et élève tour à tour selon que l’on parle ou écoute son interlocuteur. La vie de l’autre est une parabole. Une pensée très répandue issue de la communauté Eben-Ezer est : « Chaque vie a une histoire, chaque histoire est un chemin à travers la vie ». Ceci témoigne du respect qu’on voue à son prochain. C’est sur ces principes que repose la vie à Eben-Ezer.

 

 

I

  • La fondation de l’Hôpital Eben-Ezer correspond à l’ouverture de la Faculté des sciences de la santé

  • La ferme agricole de Savane Désolée connue aujourd’hui sous le nom de Centre Rural de Développement Durable (CRDD) est faite pour les étudiants en Agronomie

  • La fondation de la Caisse d’Epargne et de Crédit de l’Union des Coopératives Chrétiennes d’Haïti (CECUCCH) correspond à la Faculté de Gestion et d’Administration

  • Le Service Technique d’Entraide de la Mission (STEM) est créé pour offrir des possibilités de stage aux  étudiants en ingénierie et ainsi de suite pour les 8 facultés fonctionnant à l’UCH.

  • L’Etat Haïtien, après avoir accordé l’autorisation de fonctionnement à toutes ses entités, a octroyé à Eben-Ezer en 1969 le statut de Mission (organisation religieuse) et en 1986, le statut d’ONG.

 

Eben-Ezer implique le monde dans sa lutte pour le bien :

 

La vie insulaire est comme la vie carcérale. Eben-Ezer cherche toujours des ouvertures sur le monde. A travers ses bureaux à l’étranger, elle recrute des partenaires dans les affaires et des mentors. Elle promeut l’échange entre les étudiants, les professeurs, les professionnels en général et les personnes du monde des affaires.

Ceux et celles qui ont reçu leur formation dans les institutions de la Mission Eben-Ezer sont venus des 10 départements géographiques d’Haïti. De retour à leur terroir, ils ont facilité la création et le fonctionnement de réseaux dans différents domaines. Eben-Ezer a acquis la réputation d’un rassembleur en développement intégré.

Aux Gonaïves comme partout à travers Haïti, le modèle d’Eben-Ezer est suivi. Des universités étrangères recommandent notre modèle à leurs étudiants pour la composition de leur mémoire et de leur thèse.

Ce regard rétrospectif peut nous permettre de voir qu’un fondement a été soigneusement posé. Que va-t-on construire dessus et avec quels partenaires ?

 

Pour Plus

d'informations:

Mission Eben-Ezerdes Gonaïves – Haïti

Notre devise : Créer l’autosuffisance par l’Encadrement, l’Entreprenariat et le Partenariat.

 

Notre objectif général : Bâtir un modèle de développement issu des réalités haïtiennes et impliquant les Haïtiens aux premiers rangs.

 

Notre stratégie : L’éducation, la toile de fond de toutes nos œuvres.

 

Résultat escompté : Eben-Ezer devenu, vu et reconnu comme un catalyseur dans la construction d’une nouvelle Haïti.

 

Les ouvriers de la mission : Ce sont des cadres qui ont été formés dans les institutions d’Eben-Ezer au cours des 45 ans écoulés. Ils sont responsables du fonctionnement des institutions qui composent la mission Eben-Ezer.

Quand ils sont en formation, ils sont pris en charge. Quand ils deviennent des collaborateurs au sein de la mission, ils reçoivent des avantages sociaux. Quand ils sont des collègues indépendants, ils vivent de leurs propres activités génératrices de revenus.

"

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now